Aïd-el-Kébir en Guinée : un homme meurt après avoir bu plusieurs bouteilles d’alcool

A la Une
Typography

En ce jour de l’Aïd el kebir tout n’a pas été que joie et bonheur chez les citoyens de Labé, le deuil s’est aussi invité.

Dans l’après-midi, un homme, un peu plus de la quarantaine a été retrouvé mort.

Pour ce que notre rédaction a pu comprendre, l’homme aurait passé du temps à se taper une de ses cuites dont on ne se remet pas vite et voyant qu’il avait largement dépassé la limite raisonnable un bon samaritain conducteur de moto taxi le prendra pour le ramener c’est en cours de route que pris de peur l’état de son passager il jugera bon de le débarquer à quelques mètres de la taverne.

Et les minutes qui suivirent, l’homme rendit l’âme.

De bouche à oreille la nouvelle se répand et les curieux viennent aux nouvelles.

Dans  cette cohue, l’homme est identifié et les jeunes de son quartier s’opposent à une autopsie car l’expertise des médecins légistes est presque sans réelle portée à leur avis sinon profaner la dépouille du leur que deux gendarmes en tenue civile gardaient.

Face à la pression populaire, les deux gendarmes décidèrent alors d’appeler du renfort en provenance de l’escadron mobile.

Quand nous quittions sous presse le corps sans vie gisait sous le regard curieux de nombreuses personnes.

Sous les menaces, le médecin légiste dû battre en retraite sans diagnostiquer le corps.

Déjà, dans la foule ivre de colère certains meneurs incitaient à aller piller le maquis où l’homme a ingurgité sa dose fatale d’alcool. La victime s’appelait Thierno Baldé surnommé  »Djo Balla »

Ousmane K. Tounkara

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS