HOMMAGE A IDRISSA CAMARA ! " UN VOYAGE SANS RETOUR"

culture
Typography

VOYAGE SANS RETOUR

Mort ! Mort ! Mort têtue, mort inévitable. Te voilà encore, encore en nos portes
Dix jours après le départ brusque d’Ibrahim Sylla Ibra
C’est le tour du Directeur National du Livre et de la Lecture Publique
Tu t’acharnes encore sur la RTG plongeant toute une famille, toute une culture et
Toute une jeunesse, tout un peuple en deuil profondément profond
Tu es et restes toujours dans nos cœurs ; Avril de Livre de Kouroussa, mai d’Haïti de Boffa
2017 de Guinée Conakry mais triste !
Non Idrissa, tu ne peux pas nous faire ça
Attendre que tu sois à des milliers de kilomètres de cette jeunesse qui t’adulait et
Qui t’admirait, une jeunesse que, tu eus tant aimée et servie, pour nous quitter.
Non je n’y crois pas mon Directeur, notre Directeur National du Livre
Idrissa !
La nouvelle de ta mort a fait arrêter le temps en Forêt, en Haute Guinée et au Fouta
C’est le deuil, la consternation, les méditations et les interrogations
Non, toujours je n’y crois pas à ta mort.
Te souviens-tu de ce vendredi 07 juillet 2017, lors de la méga dédicace des écrivains
Dans la grande salle de conférence du ministère des affaires étrangère.
Ce jour, nous marchâmes main dans la main dans cette vaste cour.
Nous échangeâmes sur l’avenir du Livre et du programme national du Livre en Guinée.
Idrissa Camara !
Pourquoi t’en vas-tu de sitôt alors que notre jeunesse, notre culture, nos micros, l’humanité ont plus que besoin de toi. Non grand frère comme je t’appelais.
Idrissa ! Tu n’aurais pas choisi ce lundi 04 septembre 2017, pour ne plus revenir à la
RTG continuer tes œuvres, ou encore ton émission littéraire "Belles Lettres" de tous les mardis quand toutes les horloges s’accordèrent sur 22heures.
Pourquoi n’es-tu pas venu ce lundi 04 septembre 2017, lundi d’Harmattan où t’attendaient
Tes admirateurs et admiratrices, amis, collègues, complices de la RTG et du ministère de
La culture, tes enfants, ta chère et bien aimée épouse
Pour la dernière fois dire au revoir.
Tu nous quittas dans l’espoir de nous revenir sain et sauf mais jamais dans l’intention de ne
Plus nous revoir et voilà que tu reviennes martyre aux yeux fermés sans voix.
Idrissa !
Tu ne pourras plus jamais dire :
La Radiotélévision Guinéenne, voici "Belles Lettres" Oui Idrissa !
Les jours passent mais ne se ressemblent pas
Repose en paix éternelle
Que cette terre de Guinée que tu eus tant aimée et servie te soit pour toujours légère.
Dors bien cher Idrissa Camara !
Ton œuvre est terminée et
Voici pour toi le jour du grand repos
A Dieu grand frère !
Comme le disait mon aîné Jean Baptiste Williams, Ton triste destin est de ceux qui font jaillir les larmes les plus impassibles. Tu seras beaucoup regretté ayant beaucoup aimé.

Ton frère et ami Alhassane DIALLO
guineeculture.org Tel 622525298

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS