Guinée: la tenue d'élections locales s'éloigne encore

International
Typography

Attendues depuis 17 ans, plusieurs fois programmées et autant de fois reportées, les élections communales prévues avant la fin de cette année 2017 s’éloignent encore, à en croire le nouvel avant-projet présenté hier au comité de suivi du dialogue inter-guinéen par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Les dernières élections datent de 2005.

Il est de plus en plus probable que les élections locales ne pourront pas se tenir en 2017 en Guinée, malgré le retour autour de la table des négociations de la Commission électorale et des promesses faites par les autorités guinéennes. « Aujourd’hui, nous avons une Céni qui est là pour nous présenter l’avant-projet de chronogramme pour les prochaines élections locales. Cet avant-projet prévoit un délai de 120 jours, donc ces 120 jours nous amènent au-delà de l’année 2017 », constate Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition.

Des incertitudes encore plus grandes avec ce budget colossal soumis par la Céni pour l’organisation des élections : « Nous venons d’adopter la loi de finances rectificative 2017 qui ne prévoit qu’une allocation d’à peine 100 milliards pour la Céni, alors qu’elle a besoin de plus de 300 milliards. »

Le ministre de l'Administration du territoire et de la décentralisation, lui, se frotte les mains avec le retour de la Céni qui, minée par des conflits internes, avait boudé le dialogue. « Cette absence nous a terriblement manqué quand on sait que des points nodaux du point de l’Accord du 12 octobre ne peuvent être dénoués que lorsque la Céni est présente », Bouréma Condé.

La Céni demande 120 jours pour organiser les élections à partir d’une date qui n’existe pas encore. Donc mathématiquement, nous serons en 2018. Réaction du ministre Bouréma Condé : « Alors si vous faites ce calcul mathématique, on a dit que certains délais sont compressibles. Cela a été dit et débattu au cours de la quinzième session. »

Cette quinzième session va faire débat dans les états-majors politiques et les places publiques en Guinée.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS