Togo: l'opposition maintient la pression, le pouvoir sort de son silence

International
Typography

Au Togo, pouvoir et opposition ont entretenu leur bras de fer mercredi 13 septembre au Parlement pour élaborer le calendrier des travaux, il a fallu le président de l'Assemblée pour trancher et décider qu'une session spéciale sera convoquée ce jeudi 14 pour examiner le projet de loi du gouvernement sur la réforme constitutionnelle. L'opposition maintient sa pression au point que pour une fois, le pouvoir togolais sort de son silence. Mercredi dans l'après-midi, deux ministres conseillers du président ont dû organiser une conférence de presse pour faire le point.

De mémoire de Togolais, en 12 ans, c'est la première fois que deux ministres conseillers du président de la République font une sortie de ce genre. Noupokou Damipi et son collègue Djossou Semodji ont voulu faire le point de la situation telle que vécue depuis le 19 août, date à laquelle Tikpi Salifou Atchadam et son parti national panafricain ont appelé à marcher à Lomé et dans cinq autres villes du pays.

Il s'agit pour les deux ministres conseillers d'appeler tout le monde à garder le calme pour laisser les élus à faire leur travail en toute sérénité.

Plusieurs questions sont abordées à cette conférence de presse, entres autres la volonté du gouvernement de chercher l'apaisement en proposant ce projet de loi qui est sur la table du Parlement. Il n'y a aucune action diligentée contre Tikpi Salifou Atchadam, même si selon le gouvernement ses appels inquiètent de par leur violence.

En somme, c'est une sortie pour assurer que le gouvernement veut aller de l'avant, quand l'opposition affirme observer cette volonté avec prudence et vigilance car, dit-elle, elle a suffisamment été roulée dans la farine.

2014, ça n'est pas 2017, et il y a la volonté je pense du parti au pouvoir, du gouvernement, d'aller de l'avant...
Noupokou Damipi
14-09-2017 - Par Peter Dogbe

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS