Grid List

Je m’étais interdit de répondre des gens sans scrupule, sans dignité, des virus de la société comme Tibou Kamara. Vu sa sortie de ce mardi dans les GG, je me permets d’écrire quelques mots pour avertir le peuple de Guinée sur le danger de ce cancer de la politique qui suce, ronge et fini par dénaturer tout régime politique qu’il approche et accompagne son dirigeant jusqu’à la porte de la Cour pénale internationale avant de se désolidariser  de lui. Il en a été ainsi pour Dadis Camara, pour l’ex-dictateur gambien Yaya JAMMEH et le président Alpha Condé est averti. Il est tout de même difficile de parler de quelqu’un qui a souillé âme et honneur pour servir de laquait à tout régime afin de bénéficier de quelques strapontins.
Venons-en au fait ! Pourquoi cette sortie de Tibou Kamara contre Sidya Touré ?

On dit communément, « Tout ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement et les mots pour le dire, arrivent aisément ». Cela se vérifie aujourd’hui au Ministère de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation qui, il faut le reconnaître a amorcé un virage très important depuis la nomination de l’homme que les IRE/DPE ont affectueusement surnommé « le sauveur ».

Depuis les dernières grèves de revendication des enseignants, nous assistons à une division au sein d’une même catégorie socioprofessionnelle défavorisée et dévalorisée en Guinée, liée au manque de solidarité.

Les femmes ont décidé de mettre fin à leur manière aux railleries dont est victime la Miss Guinée 2017 et lauréate du prix Miss Afrique Continent Asmaou Diallo dans les médias et sur les réseaux sociaux. Pour l’honorer, elles organisent vendredi prochain un cocktail dans un réceptif hôtelier de la place afin de l’encourager. Aconakrylive.com est allé à la rencontre d’une des initiatrices de cette soirée d’hommage. Diaka Camara nous a livré les contours de ce cocktail.

Dans la deuxième et dernière partie de notre entretien, le porte-parole du gouvernement guinéen, Damantang Albert Camara, a évoqué les questions brûlantes de l’heure : La signature de l’accord de 20 milliards de dollars, la gestion des ordures, les préparatifs des élections locales, le Syli national, le troisième mandat, la vie de ministre et le rapatriement des guinéens en situation irrégulière aux Etats- Unis (USA).

Fils de M’Bady Kouyaté, Kandia Kora fait la fierté de la musique guinéenne à travers le monde.

Après le porte-parole du gouvernement, Damantang Albert Camara, son homologue de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a effectué une visite de courtoisie, sur notre invitation, bien entendu, dans les nouveaux locaux de la rédaction de Guinéenews. Une belle occasion pour parler de ses actions. 

Dans cet autre numéro de notre rubrique Interview, nous vous proposons la première partie de l’entretien que nous a accordé le ministre du budget, Mohamed Lamine Doumbouya. Avec lui, nous revenons sur la dernière Revue annuelle des EPA. Dans une démarche pédagogique, il en explique les motifs, le bien-fondé et les avantages qui en sont attendus. Nous abordons également avec lui la tendance de reprise de l’économie guinéenne. A propos, il énumère les principaux piliers qui supportent cette dynamique de reprise, à la suite des années sombres d’Ebola.

Créé dans les années 90, le théâtre national de Guinée a longtemps été le porte flambeau de cet autre art de la scène. Soutenu sous la première République, les planchées guinéennes ont raisonné durant des années et cela s’est transporté sous d’autres cieux avec à la clé du succès et d’innombrables trophées.

La Guinée est en phase de trouver une solution face à la problématique liée au manque criard d’espace de prestation artistique.